Look behind pain to find the emotional strain written on the body in the form of tensions in the muscles. Thanks to the emotional language of the body.

 

Roger Fiammetti

 

 

 

Je serai au salon Holistica à La Praille Genève le 25/27 Septembre.

Venez-vous relaxer avec une séance de réflexologie plantaire ou un traitement du dos sur la chaise ergonomique à l'atelier Reflectere: L’intimité avec son corps comme connaissance transformative de soi. Il y a une voix qui n'utilise pas les mots. Ecoute.

http://www.recto-verseau.ch/salon-holistica.html

slide-3

Do you love yourself just as you are? The way that people answer this question reveals a great deal about their upbringing. Start on your journey of self-compassion with this checklist to assess how you see yourself.
 
http://www.chopra.com/ccl/a-checklist-to-learn-self-compassion?utm_source=Campaign&utm_medium=Email&utm_campaign=Global%20Meditation&utm_content=Registrant%20Email%20150703

Donc, voilà : mon premier post après la bio qui introduit mon histoire et mon passage depuis le trading vers les soins. Je me suis demandé : Que pouvons-nous faire pour initier le changement et y contribuer ? Et je suis tombé sur ce petit livre l’autre jour à la Poste, dont  j’écris ici des extraits.

‘Se changer, changer le monde’.

Une première option consiste à faire un travail sur soi, s’engager, au niveau social, humanitaire, personnel. Car, est-il vraiment possible d’agir sur ce monde sans se transformer soi? Nous engager pour un monde plus juste et conforme à nos idéaux n’est-il pas aussi une façon de prendre soin de soi?

Le matérialisme, l’hyperconsommation, la surexposition à l’argent, les sollicitations digitales, les dangers de la pression du temps. Commencer à agir c’est d’abord comprendre que ces réalités existent, qu’elles ont un impact sur nous et qu’elles nous influencent à faire reposer notre qualité de vie sur des éléments dépendant du matérialisme  plutôt qu’à la connexion à nos environnements naturels ou à l’intimité avec nous-même.  Ouvrir les yeux  sur les choix que nous faisons, sur des fonctionnements automatiques fondés sur des habitudes.  Il est tellement facile de regarder sans voir, d’écouter sans entendre, de manger sans rien goûter, de toucher les autres sans être conscient des émotions que l’on échange.

Le corps est un formidable endroit pour commencer à chercher de la stabilité où se poser, au milieu de toute cette complexité.  La connaissance de soi est transformative et guérissante en elle-même.